Blocus des lycées

Blocus des lycées

Les trois organisations lycéennes majoritaires s’unissent et lancent un appel à la mobilisation générale dans les lycées contre la politique éducative du gouvernement et en soutien aux gilets jaunes, qui symbolisent la révolution de la société civile du XXIème siècle.

Nous organisations lycéennes rejoignent les revendications des gilets jaunes sur plusieurs points, et notamment sur la question du pouvoir d’achat : lorsque le gouvernement décide d’attaque le pouvoir d’achat des plus pauvres, cela revient également à s’attaquer à la vie des lycéens, qui sont globalement dépendant financièrement de leur-s parent-s.

Par ailleurs, les jeunes sont aujourd’hui la tranche de la population la plus exposée à la précarité et au mépris. Ainsi, Si ce sentiment de révolte s’exprime chez les gilets jaunes, celui-ci s’exprime également chez les jeunes, qui sont lassés d’avoir été trié de manière inégalitaire sur Parcoursup l’année précédente, qui sont effrayés de s’inscrire cette année sur Parcoursup ou encore chez les plus jeunes, c’est-à-dire les secondes qui vont se retrouver dans un lycée qu’ils ne connaissent pas, car le ministère n’a toujours pas publié la carte des spécialités, propre à la nouvelle réforme du bac.

Si les jeunes se mobilisent actuellement, c’est contre un même gouvernement qui mime le même pseudo dialogue sociale avec les gilets jaunes qu’avec les organisations de jeunesses. Nos syndicats s’attachent au mot d’ordre, MÊME MACRON, MÊME COMBAT ! Les jeunes se sentent humiliés par le gouvernement qui d’une part n’écoute pas les jeunes, mais d’autre part fait preuve de répression face à l’endroit de la jeunesse qui aimerait s’opposer à une société qui n’est pas la leur et que le gouvernement aimerait leur imposer.

Nos trois organisations vont prochainement être reçues par la secrétaire d’État à la jeunesse et ne manqueront de faire un point presse à la suite de cet entretien. Nos trois organisations lycéennes demandent à être reçu par le Premier ministre, Edouard Philipe dans les prochains jours, afin que nos propositions et réclamations soient entendus formellement par le gouvernement.

Leave a comment